Le Bus [10]

Hi guys!! On va se replonger directe dans la suite de l’article précédent non? Let’s go:

“ Alala, Jordan qu’est-ce qui se passe?? Nous c’est notre première fois en bus, j’en ai marre “

“ Vous inquiétez pas, on devraient pas être dans le froid pour bien longtemps faites moi confiance. “

Bah en fait, ils auraient jamais dû me faire confiance ahah. On était dans le froid pendant 25min il faisait -13°C. En réalité, c’est presque une bonne température à part quand on reste à l’extérieur trop longtemps, comme c’était le cas. Tu sents plus tes mains, ni tes pieds d’ailleurs. Ça faisait quand même plaisir de trouver des gens de chez moi, enfin le monde est vraiment petit, c’est fou.

IMG_0030-e1396275377131
Dans le bus

En fait, le chauffeur avait senti de la marijuana (on l’avaient tous senti d’ailleurs) sauf qu’il y avaient deux bébés à bord et une personne âgé à la santé fragile. Et ça, c’est pas cool du tout. D’abord je dois vous préciser, sur un plan démographique, Green Bay est peuplé d’environ 78% de blancs, 3,5% de noirs, 12% d’hispaniques et 0,1% d’asiatiques et 4% d’indiens (enfin les vrais natif du pays je vous en parlerai plus tard). Enfin, c’est pas mes observations, ce sont de vrais statistiques que j’ai pu aussi observer de moi même. Et dans l’école, on était environ 35-40 noirs maximum. Sur 9000. Donc imaginez le manque de diversité.

Pour cette raison, j’étais encore plus apprécié, car soit les noirs venaient de Chicago ou Milwaukee, mais aussi de pays Africains.. mais un noir Européen… super rare. J’avais l’impression d’être une attraction à certains moment. Des fois je marchais et pouvais entendre «  Regarde le, c’est le français de l’équipe de Soccer » « Il met des pantalons serré comme dans les films ». Des pantalons serré ?? (Pour comprendre leurs observations, je vous décrirais en détails, la manière dont ils s’habillent très prochainement) Les filles surtout, elles te disent  » Traduis-ci, traduis ça  » avec un charme fou. Tu peux leur dire  » crotte de nez  » elles te diront que c’est trop mignon. Il faut surtout pas être naïf, attention, elles peuvent vous dire  » I love your accent, we should hang out sometime  » et le lendemain vous ignorer complet. En tout cas, être francais ne vous amène pas toutes les filles, c’est un  » clicheyy  » comme disent les kainrys. Et l’inverse marche pour les filles, je vous oublie pas ahah. Mais ça aide quand même à se faire des amis. On a de la chance d’avoir un beau pays.

1
Milwaukee dans le froid 
maxresdefault
Le Lac Michigan congelé

Ce manque de diversité ne créer en rien des tensions par contre, tout le monde est très sympa!! Cependant, le bus est connu pour être le moyen de transport des pauvres. Car acheter une voiture en Amérique ne coûte pas aussi cher que chez nous, c’est bien au contraire très accessible. Le bus était bondé de noirs et d’hispaniques donc on peut facilement identifier les populations de Green Bay qui souffrent financièrement. C’est assez triste d’observer une tel différence quand même. Parce qu’ils sont vraiment pauvres, bien pire que chez nous, en France. La différence entre riches et pauvres est juste flagrante, eux c’est la misère…

Heureusement, aux USA, le communitarisme ou l’échelle sociale n’est pas vu comme péjoratif. En gros tu traines avec qui tu veux, avec ou sans moyens, les gens vous accueillerons (presque partout) de la même façon et avec le sourire. Faut vraiment pas s’arrêter à tout ce qu’on voit sur le net.

Bref bref, un policier est intervenu avec son chien pour trouver la personne qui était en possession de drogue. Et vous savez, la police eux c’est le style. La démarche, les atirailles inutiles et la voiture. Tu blagues pas du tout avec eux, ils ont l’air de sortir tout droit de NCIS.

f7513755acc526bd7ed87f0680db3a21--police-vehicles-police-cars
Voiture de police de Milwaukee

Au final, c’était une femme, l’une des deux qui possédait un bébé. Il l’arrête, confisque sa drogue et on est de retour sur GB, ENFIN.

Le lendemain en cours de communication, je raconte toute l’histoire à mon amie Taylor (Je traine pas qu’avec des filles mais l’école possède un ratio plus important de filles comparé aux garçons). En même temps je la taquine, on mess around comme on dit ici. Alors que je l’a pousse à bout car on faisaient exceptionnellement pas grand chose en classe, j’aperçois sur son téléphone une charmante fille que je n’avais jamais vu.

«  Wow. Who is that ? Does she go here? » « Yes she does, wait let’s send her a snap of us »

mac-hall
Une salle de cours typique de l’université 

Après lui avoir envoyé ce snap, c’est comme cela que j’ai eu mon premier rdv aux USA, ou devrais-je dire « date » avec une américaine. C’est assez particulier, les relations amoureuses sont bien différentes! Beaucoup de codes, de règles. Mais je vous raconterai tout ça en détails dans le prochain article…

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s