La vie d’un student-athlete [4]

Souvent on me dit par message, est-ce qu’être un sportif dans une université américaine c’est comme dans High school Musical? Non non personne ne chante… mais il y a toujours un Zac Effron. La superstar de l’école c’était sans aucun doute Keiffer Sykes, le meneur star de l’équipe de basket originaire de Chicago. Un meneur de seulement 1m80 mais capable de mettre des dunks (voir vidéo) sorti de nulle part. J’avais la chance d’avoir un cours avec lui, et même d’être dans le même study group pour faire des projets. Du coup, j’ai passé pas mal de temps à parler avec lui de son statut, car il est fortement pressenti pour aller en NBA. Il faut savoir que toute l’équipe de basketball possède une bourse complète plus un petit salaire. C’est à dire qu’ils vont à l’école gratuitement, on leur donne environ 600$ par semestre pour manger à la cantine mais aussi ils ont 1500$ cash pour «  faire les courses et acheter ce dont ils ont besoin »… les mecs ne payent pas le logement, les livres, rien. Vie de roi. Jouer en NCAA Division 1 au basket signifie être très performant car le basketball universitaire est plus suivi que la NBA. (C’est fou non!!?) N’ayant pas d’équipe de football américain universitaire le basket c’est notre sport le plus populaire, que ce soit les garçons ou les filles, ils ont des fans impressionnant de part leur fidélité.

img_1174
Keifer qui dunk sur Frank Kaminsky (2m13), joueur professionnel NBA aux Charlotte Hornets
Keifer et sa propre  » bobblehead « 

Bref, moi à côté de ça je suis un soccer player, c’est assez populaire car il y a d’autres sports comme le ski ou les coureurs qui sont pas trop côté. Mais bon… mon équipe est plus connu pour faire la fête que gagner des matchs malheureusement. Mais on y travaille!

Échauffement avec l’équipe

Chaque début de semestre, on doit donner à chaque professeur une lettre officielle qui prouve qu’on est des athlètes et donc, le droit à certains passe-droits. Par exemple, on peut rendre certains devoirs en retard, ou bien rater un contrôle et le rattraper plus tard, le sport prime au-dessus de tout. Car c’est à travers le sport, l’affluence, les victoires, les revenus tv que l’école empoche un pactole à la fin de l’année (On parle de millions de dollars).

Il y a une différence entre les sportifs et les non-sportifs. Je ne veux pas discriminer, mais ce sont deux mondes différent. Moi, on me décrit souvent comme un soccer player et non pas un autre nom. Notre sport, c’est notre image, notre identité sur le campus. On a nos propres sac à dos, manteaux, slips et vêtements au quotidien qui identifient clairement notre sport. On peut y lire “ Men’s soccer “ partout. & Les professeurs étaient aux petits soins pour nous rappeler notre statut… on ne va pas se plaindre, ça m’a offert beaucoup de A!!

767CAA23-DAD0-4D35-9789-8416F0929417
Mon casier

Bon revenons au ballon! Toujours aussi dur, chaque semaine, coach Mike augmente l’intensité et les poids. Entre les dead lifts, les tractions à ne plus finir, c’est dur.. cependant je vois mon corps changer, s’améliorer. Je deviens un véritable athlète. À la fin de chaque séance on nous donne du chocolat au lait; je me demande chaque jour si ils ajoutent pas des suppléments à l’intérieur.. mais bon ça fait un bien fou, on a aussi des snacks, des serviettes à volonté, un traitement très professionnel. On a récemment commencé à s’entraîner dans le Packer Dome, qui est le terrain d’entraînement indoor des Green Bay Packers quand il neige ou fait trop froid. Un bâtiment immense, avec 3 terrains synthétiques de football américain. De quoi donner à coach B. l’occasion de nous faire courir sans même devoir installer de matériel, il y a tellement de ligne sur ces terrains… Il a pas hésité une seconde ahah, beaucoup de cardio.

On se prépare pour notre premier match amical contre University of Wisconsin-Madison, une école très réputée avec environ 40 000 étudiants. Ils jouent dans une meilleure conférence que la notre, le BIG10 qui est probablement la plus célèbre du pays; mais c’est un rival historique avec qui on se chamaille souvent. On bosse dur pour être prêt, que ce soit moi ou l’équipe en générale.

Ce match peut déterminer bien des choses à l’avenir.. aujourd’hui j’ai mal au ventre. Qu’est-ce que j’ai mangé encore?? on parlera de cette fameuse “ junk food “ dans le prochain article…

 

Lexique

Group study : Groupe de reflexion qui travaille sur le même projet.

Junk food : La malbouffe.

BIG10 : La Big Ten Conference est un groupement de quatorze universités gérant les compétitions dans quatorze sports masculins et  féminins dans le Midwest des USA.

Deadlift : Le soulevé de terre consiste à lever puis reposer par terre une barre chargée.

A : A chaque note A, B, C et D (F étant une note éliminatoire) correspond une note chiffrée. A est excellent.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s